4 out of 5 teenager recommend this WordPress.com site

Quel nom donne t-on à un chant exécuté sans accompagnement musical  ?

“Le chant grégorien est le chant liturgique officiel de l’Église catholique romaine. Issu du chant de l’Église de Rome et du chant messin (Scola Metensis) répandus en Occident à la fin du viiie siècle, il reste pratiqué régulièrement dans certaines églises et communautés religieuses, spécialement dans les cérémonies plus solennelles de la liturgie du rite romain.
Indépendamment de la liturgie, le chant grégorien est aujourd’hui apprécié pour sa qualité esthétique. C’est un genre musical qui en général, par l’acceptation contemporaine de celui-ci, appelle au calme, au recueillement, à la contemplation intérieure.
Le chant grégorien est un chant sacré anonyme, habituellement interprété par un chœur ou par un soliste appelé chantre. Il est destiné à soutenir le texte liturgique en latin.
On trouve des chœurs d’hommes ou de femmes, les abbayes de moniales au Moyen Âge chantaient le répertoire liturgique au même titre que les abbayes d’hommes.
Il doit se chanter a cappella, c’est-à-dire, sans accompagnement harmonisé instrumental, car toute harmonisation, même discrète, modifie la structure de cette musique.
Il s’agit d’un chant homophone — ou chant monodique — c’est-à-dire, une musique excluant les simultanéités sonores : toutes les voix qui l’exécutent chantent donc « à l’unisson ».
Du point de vue du système mélodique, le chant grégorien est de type modal et diatonique. Les chromatismes en sont généralement exclus, ainsi que les modulations et l’emploi de la sensible. Les différentes échelles utilisées, avec leurs degrés et leurs modes, sont appelées modes ecclésiastiques, ou échelles modales, ou modes anciens — par opposition aux échelles utilisées postérieurement en musique classique tonale.
C’est une musique récitative, qui prend son origine dans le texte, et qui favorise l’intériorisation et la conscience des paroles chantées1. Il n’est pas cadencé, mais il est absolument rythmé. Son rythme est très varié, par opposition à la cadence régulière de la musique issue de la Renaissance. Le rythme, qui est une question complexe en chant grégorien, découle des paroles et de la musique, en superposant les deux logiques. Dans les passages psalmodiques ou syllabiques, le rythme vient principalement des paroles ; dans les passages neumatiques ou mélismatiques, c’est la mélodie qui devient prépondérante. Ces deux composantes sont toujours présentes.”

source wikipedia

pour reponse quizz prizee france    

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Tag Cloud

%d bloggers like this: