4 out of 5 teenager recommend this WordPress.com site

Roger Federer tennisman suisse – remporté le tournoi de Wimbledon à 5 reprises consécutivement .
Tennisman suisse – remporté le tournoi de Wimbledon à 5 reprises consécutivement.
Records battus
Nombre de victoires consécutives sur gazon (65)
Nombre de victoires consécutives sur dur (56)
Nombre de victoires consécutives en Amérique du Nord (55)
Nombre de victoires consécutives contre des membres du Top 10 (24)
Nombre de victoires consécutives en finale (24)
Nombre de demi-finales consécutives gagnées (34)
Nombre de sets gagnés consécutivement (31)
Federer est le seul joueur de l’ère Open, à avoir réalisé sept séries de victoires d’au moins vingt matches. Le second est Björn Borg avec cinq séries de victoires d’au moins vingt matches.
La première série de Federer dura 23 matches au milieu de l’année 2004. La seconde série fut de 26 matches durant la fin 2004 et le début de l’année 2005. La troisième série se déroula dans la première moitié de la saison 2005, et dura 25 matches. La quatrième série, de 35 victoires consécutives, eut lieu en fin d’année 2005. La cinquème (et la plus longue) série débuta à l’US Open de tennis 2006 et se termina après 41 victoires le 11 mars 2007. La sixième série de 21 victoires consécutives s’est achevée par la défaite de Federer en quarts-de-finale des Masters du Canada 2009. La septième série débuta lors des barrages de la Coupe Davis à l’automne 2011 et s’acheva en demi-finale de l’Open d’Australie 2012.
[afficher]
1e série : 23 victoires consécutives
[afficher]
2e série : 26 victoires consécutives
[afficher]
3e série : 25 victoires consécutives
[afficher]
4e série : 35 victoires consécutives
[afficher]
5e série : 41 victoires consécutives
[afficher]
6e série : 21 victoires consécutives
[afficher]
7e série  : 24 victoires consécutives
Federer a gagné 124 matches consécutifs contre les joueurs classés hors du Top 5 dans les tournois de Grand Chelem (Wimbledon 2004 – US Open 2009, record absolu). Ce record a pris fin contre Juan Martín del Potro à l’US Open 2009 classé alors 6e. Del Potro a été classé 5e à la fin du tournoi.
Records approchés[modifier]
Nombre de victoires consécutives dans l’absolu : 41 (stoppé par Guillermo Cañas à Indian Wells en 2007, le record est de 46 pour Guillermo Vilas)5.
Nombre de tournois consécutifs où il atteint la finale : 17 (18 pour Ivan Lendl).
Nombre de tie-breaks gagnés consécutivement : 15 (18 pour Andy Roddick, stoppé par Novak Đoković à Dubaï en 2007).
En Grand Chelem[modifier]
Records battus[modifier]
Records de victoires[modifier]
Nombre de titres du Grand Chelem remportés : 16 (le second est Pete Sampras avec 14 titres).
Le seul dans l’ère Open à avoir gagné 5 fois consécutivement l’US Open (2004, 2005, 2006, 2007 et 2008). Avant l’ère Open, l’Américain Bill Tilden avait remporté 6 fois consécutivement l’US Championship (actuel US Open) de 1920 à 1925.
Le seul joueur à avoir une série de 5 titres consécutifs dans deux tournois du Grand Chelem différents (Wimbledon de 2003 à 2007 et US Open de 2004 à 2008).
Le seul à avoir réalisé le doublé Wimbledon – US Open 4 années de suite (2004-2005-2006-2007) (record absolu, seul Pete Sampras dans l’ère Open a réalisé deux fois ce doublé, mais sur des années non-consécutives).
Le seul à avoir réalisé le triplé Wimbledon – US Open – Open d’Australie 2 fois de suite (2005/2006 et 2006/2007) (record absolu, Jimmy Connors et Pete Sampras ont réussi ce triplé à une seule reprise).
Le seul à avoir remporté au moins quatre titres dans trois Grands Chelems différents (Open d’Australie, Wimbledon et US Open) (record absolu).
Le seul à réaliser trois Petits Chelems (2004, 2006 et 2007) (record absolu, seuls Mats Wilander, Jimmy Connors, Rafael Nadal, Novak Đoković et Rod Laver (qui fit même un Grand Chelem) réussirent à remporter 3 Grands Chelems en une année dans l’ère Open, une fois chacun).
Il est le seul joueur à avoir remporté 8 Grands Chelems en trois ans (2005-2007), 11 en 4 ans (2004-2007), 12 en 5 ans (2003-2007) et 16 en 8 ans (2003-2010).
Federer est le seul joueur de l’ère Open à avoir remporté 6 tournois du Grand Chelem en 7 éditions successives (du Tournoi de Wimbledon 2005 à l’Open d’Australie 2007)6.
Federer est le joueur le plus titré sur dur de l’ère Open avec 9 titres du Grand Chelem sur dur.
Roger Federer est le seul joueur de tennis à avoir manqué le Grand Chelem pour un seul match, à deux reprises sur deux années consécutives (2006 et 2007). Seuls Lew Hoad et Jack Crawford passèrent aussi près du Grand Chelem, respectivement en 1956 et 1933, année où ils s’inclinèrent tous deux en finale de l’US Open, le premier face à Ken Rosewall, le second face à Fred Perry.
Federer a vaincu onze adversaires différents en finale de Grand Chelem (record absolu).
Pendant 6 ans, Federer n’a jamais perdu, en Grand Chelem, contre un autre adversaire que le futur vainqueur du tournoi (Safin, Nadal, Djokovic, Del Potro). (Depuis sa défaite au troisième tour des Internationaux de France, en 2004, jusqu’à sa défaite en quart de finale des Internationaux de France 2010).
En remportant les Internationaux d’Australie, en 2010, Roger Federer est devenu le seul joueur de l’histoire à avoir remporté les quatre tournois majeurs sur cinq surfaces différentes (Rebound Ace, terre battue, gazon, Decoturf et Plexicushion).
Records de finales[modifier]
Nombre de finales atteintes en Grand Chelem : 23 (record absolu, le second est Ivan Lendl avec 19 finales).
Nombre de finales consécutives en Grand Chelem : 10 (record absolu), fin de série à l’Open d’Australie 2008 avec une défaite en demi-finale face à Novak Đoković7,2 ; le deuxième de l’ère Open est Federer lui-même avec 8 autres finales consécutives (de Roland-Garros 2008 à l’Open d’Australie 2010) ; le troisième est Rafael Nadal avec 5 finales consécutives (en cours).
Le seul joueur à avoir réalisé trois « Grand Chelem des finales » (participation à toutes les finales du Grand Chelem sur une année calendaire). Réalisé en 2006, 2007 et 2009.
Le seul joueur de l’ère Open à avoir réalisé cinq « Petit Chelem des finales » (au moins trois finales de Grand Chelem lors de la même année en 2004, 2006, 2007, 2008 et 2009) dont quatre consécutifs (2006 à 2009).
Le seul joueur à avoir été au moins 5 fois en finale de chacun des tournois de Grand Chelem (dans l’ère Open, seuls Ivan Lendl, Andre Agassi et Rafael Nadal ont atteint au moins deux fois la finale des quatre tournois majeurs).
Federer est le seul joueur de l’histoire à avoir atteint sept fois de suite la finale de Wimbledon (de 2003 à 2009)
Federer a atteint 18 finales en 19 Grands Chelem consécutifs (de Wimbledon 2005 à l’Open d’Australie 2010) (record absolu).
Records de demi-finales et quart de finales[modifier]
Nombre de demi-finales consécutives en Grand Chelem : 23 (record absolu, tous sexes confondus; stoppé par Robin Söderling au stade des quarts de finale à Internationaux de France de tennis 20108). Le deuxième de l’ère Open est Ivan Lendl avec 10 demi-finales de Grand Chelem d’affilée2.
Nombre de quarts de finale consécutifs en Grand Chelem : 32, en cours (record absolu). Le deuxième de l’ère Open est Ivan Lendl avec 14 quarts de finale de Grand Chelem d’affilée. Par ailleurs, Jimmy Connors a atteint consécutivement les quarts de finale des 27 tournois du Grand Chelem auxquels il a participé entre Wimbledon 1973 et Roland-Garros 1983, n’ayant pas pris part à 8 Open d’Australie (1973 et de 1976 à 1982) et 5 Roland-Garros (1974 à 1978).
Federer est le seul joueur à avoir atteint cinq fois de suite les demi-finales des Internationaux de France de tennis9.
Il détient le record de sept demi-finales consécutives à Wimbledon. Il précède Björn Borg qui était parvenu six fois de suite à ce stade du tournoi entre 1976 et 1981 et Jimmy Connors qui était parvenu six fois de suite à ce stade du tournoi entre 1977 et 198210.
Il détient le record du plus grand nombre de demi-finales à l’Open d’Australie (2004-2012) avec 9 demi-finales.
Il détient le record de neuf demi-finales consécutives à l’Open d’Australie (2004-2012). Il précède Ivan Lendl qui était parvenu six fois de suite à ce stade du tournoi entre 1985 et 1991.
Federer est le seul joueur dans l’histoire du tennis à atteindre au moins cinq demi-finales consécutives dans tous les Grands Chelems.
Il est le seul joueur à avoir atteint 8 quarts de finale consécutifs à Roland-Garros (2005-2012).
Autres records battus[modifier]
Nombre de matchs remportés en tournois du Grand Chelem : 237 (après le quart de finale de Roland Garros 2012). Le deuxième est Jimmy Connors avec 233 victoires.
Nombre de matchs remportés consécutivement en tournois du Grand Chelem : 27 (record de l’ère open ; série réalisée à deux reprises, en 2005-2006 et 2006-2007, à chaque fois du premier tour de Wimbledon à la demi-finale de Roland Garros l’année suivante, le deuxième est Rod Laver, qui a remporté 26 matchs consécutivement lors de son Grand Chelem de 1969)11.
Record de sets remportés consécutivement en tournois du Grand Chelem : 36 (record absolu, fin de série contre Tommy Robredo à Roland Garros 2007, le deuxième est John McEnroe avec 35).
Record de l’ère open du nombre de matchs remportés consécutivement à l’US Open : 40 (de 2004 à 2009)12. (Le record toutes périodes confondues est de 42 par Bill Tilden, entre 1920 et 1926)13.
Record de sets remportés consécutivement à l’Open d’Australie : 30 (de 2006 à 2008). (Fin de série face à Janko Tipsarević au 3e tour de l’Open d’Australie 2008)14 (Record de l’ère Open devant Ken Rosewall qui en avait remporté 26 successivement)15.
Lors de la finale de Wimbledon en 2009 gagnée face à Andy Roddick en 5 sets, il bat le record du nombre d’aces en finale, avec 50 réalisations.
Record de l’ère Open du plus grand nombre de matchs gagnés à l’Open d’Australie.
Plus jeune joueur à remporter 12 tournois du Grand Chelem après sa victoire à US Open de tennis 2007, à 26 ans et 32 jours. Il est aussi le plus jeune vainqueur de 13 tournois du Grand Chelem (27 ans et trente jours à l’US Open 2008), 14 tournois du Grand Chelem (27 ans et 303 jours à Roland Garros 2009), 15 tournois du Grand Chelem (27 ans et 331 jours à Wimbledon 2009) et 16 tournois du Grand Chelem (28 ans et 176 jours à l’Open d’Australie 2010).
Records égalés[modifier]
Records de victoires égalés[modifier]
Il est un des sept joueurs de l’histoire à avoir remporté les 4 tournois du Grand Chelem.
Il est le 4e joueur de l’ère open, après Rod Laver, Björn Borg et Rafael Nadal, à réaliser le doublé Roland-Garros/Wimbledon.
Nombre de victoires à l’US Open de tennis : 5. Il égale le record de Jimmy Connors et de Pete Sampras dans l’ère Open (le record avant l’ère open est de 7 par William Larned, Richard Sears et Bill Tilden)16.
Comme Björn Borg de 1976 à 1980, il remporte cinq fois le tournoi de Wimbledon consécutivement de 2003 à 2007 (record dans l’ère Open égalé)
Nombre de victoires à l’Open d’Australie : 4 (tout comme Andre Agassi, record dans l’ère Open).
Records de saisons consécutives avec au moins une victoire dans les tournois du Grand Chelem : 8 saisons (record partagé avec Pete Sampras et Björn Borg)
Records de finales égalés[modifier]
Comme Pete Sampras et Boris Becker, il atteint sept fois la finale de Wimbledon (de 2003 à 2009). (Record dans l’ère Open égalé)
Comme Stefan Edberg, il atteint cinq fois la finale de l’Open d’Australie (2004, 2006, 2007, 2009 et 2010). (Record dans l’ère Open égalé)
Avec 4 finales consécutives à Roland-Garros (de 2006 à 2009), il égale le record de l’ère Open codétenu par Björn Borg, Ivan Lendl et Rafael Nadal.
Il est le seul, avec Björn Borg, à participer 4 fois consécutivement aux finales de Roland-Garros et de Wimbledon la même année. (Borg de 1978 à 1981 ; Federer de 2006 à 2009).
Il a remporté ses 7 premières finales de Grand Chelem (égalant le record de Richard Sears et de William Renshaw qui avaient réalisé cette performance dans les années 1880. Dans l’ère open, Jimmy Connors, Björn Borg et Stefan Edberg ont perdu la 4e finale qu’ils ont disputée).
Records de demi-finales et de quarts de finale égalés[modifier]
31 demi-finales en Grand Chelem, record partagé avec Jimmy Connors.
Plus grand nombre de demi-finales à Roland-Garros (2005-2012) avec 7 demi-finales, record détenu avec Rafael Nadal.
9 quarts de finales à Roland-Garros ((2001 et 2005-2012), record partagé avec André Agassi et Guillermo Vilas.
Autres records égalés[modifier]
Il partage avec 4 autres joueurs l’exploit d’avoir gagné au moins un tournoi du grand chelem de l’ère Open sans perdre un seul set (Open d’Australie 2007). Les autres sont Ken Rosewall (Open d’Australie 1971), Ilie Năstase (Roland-Garros 1973), Rafael Nadal (Roland-Garros 2008 et 2010), et Björn Borg (Wimbledon 1976, Roland-Garros 1978 et 1980).
11 matchs remportés consécutivement sans perdre un set en Grand Chelem (égalant le record de John McEnroe en 1984), fin de série contre Tommy Robredo à Roland Garros 2007.
Il est un des seuls joueurs avec Pat Cash, Stefan Edberg et Björn Borg à avoir remporté Wimbledon à la fois en junior et en senior.
Records approchés[modifier]
Nombre de victoires à Wimbledon : 6 (le record est de 7 par Pete Sampras).
Durant l’ère Open, seul Sampras a gagné 7 fois le même tournoi du Grand Chelem (Wimbledon). Federer (6 victoires à Wimbledon) , Nadal (6 victoires à Roland-Garros), et Borg (6 victoires à Roland-Garros) sont à la deuxième place.
Nombre de finales consécutives à l’US Open : 6 (le record est de 8 pour Ivan Lendl).
Finales disputées dans un même tournoi du Grand Chelem : 7, à Wimbledon (le record est de 8 à l’US Open pour Ivan Lendl et Pete Sampras).
Finales consécutives disputées dans un même tournoi du Grand Chelem : 7, à Wimbledon (le record est de 8 à l’US Open pour Ivan Lendl).
De 2003 à 2008, il remporte 40 matchs consécutifs à Wimbledon (fin de série lors de la finale perdue contre Rafael Nadal en 2008)17. Le record appartient à Björn Borg qui a remporté 41 victoires consécutives de 1976 à 1981 (finale perdue contre McEnroe en 1981).
Aux Masters[modifier]
Records battus[modifier]
Federer a remporté six Masters (2003, 2004, 2006, 2007, 2010 et 2011), soit un de plus que Pete Sampras et Ivan Lendl.
Federer détient le meilleur ratio de l’histoire des Masters avec 39 victoires pour 7 défaites (contre 39 victoires pour 10 défaites pour Ivan Lendl).
Federer est devenu le plus vieux vainqueur de l’épreuve en remportant l’édition 2011 à l’âge de 30 ans 3 mois et 19 jours.
Aucune défaite dans le Round Robin des Masters en 2002, 2003, 2004, 2005 et 2006 soit 15 matchs consécutifs en Round Robin (fin de série contre Fernando González aux Masters 2007, record absolu).
En 2005, Roger Federer bat Gastón Gaudio en deux sets 6-0, 6-0 en demi-finale, ce qui n’était encore jamais arrivé dans l’histoire de la Tennis Masters Cup.
Records égalés[modifier]
Il a remporté cinq fois le masters de tennis masculin sans perdre un seul match (en 2003, 2004, 2006, 2010 et 2011). Ivan Lendl avait aussi réalisé cette performance cinq fois, en 1981, 1982, 1985, 1986 et 1987.
14 matchs victorieux consécutivement aux masters (entre sa défaite en demi-finale face à Lleyton Hewitt en 2002 et la finale perdue de la Masters Cup 2005 face à David Nalbandian. Seul Ivan Lendl avait réussi pareil exploit.
Federer co-détient en compagnie d’Ivan Lendl le nombre de victoires aux masters soit 39.
Dans les Masters 1000[modifier]
Records battus[modifier]
Il a atteint 32 finales en Masters 1000 (à la fin du Masters de Rome 2012).
Il détient le nombre de matchs victorieux en Masters 1000 avec 261 victoires (à la fin du Masters de Rome 2012).
Roger Federer a le record de victoires au Masters d’Indian Wells, avec 4 titres (2004, 2005, 2006, 2012). Il est par ailleurs le seul joueur à avoir remporté ce tournoi trois fois d’affilée. Il a remporté 18 matchs consécutifs à Indian Wells entre 2004 et 2006 (record absolu, sa série a été brisée par Guillermo Cañas en 2007).
Il a le record de victoires au Tournoi de Hambourg, avec 4 titres (2002-2004-2005-2007), et il détient un record de 21 victoires consécutives dans ce tournoi, stoppé par Rafael Nadal en finale du tournoi en 2008 (à noter que depuis 2009, le tournoi d’Hambourg n’est plus un Masters Series).
Il a le record de victoires au Masters de Madrid, avec 3 titres (2006, 2009, 2012).
Il est le seul joueur à avoir réalisé le doublé Indian Wells – Miami deux années de suite (2005-2006).
Il n’a pas perdu un seul match avant la finale durant 7 Masters Series consécutifs entre le Masters d’Hambourg 2005 et celui du Canada en 2006. Cette série s’est terminée lors de sa défaite contre Andy Murray au Masters de Cincinnati 2006 (record inconnu).
Il est le seul joueur à avoir remporté à deux reprises (sur les deux saisons 2005 et 2006) quatre titres en Masters Series en une année.
Il détient le record de finales différentes en Masters 1000 (non consécutives) : 9 sur 9 possibles (Indian Wells, Miami, Monte-Carlo, Rome, Shanghai, Open du Canada, Cincinnati, Madrid, Bercy). À signaler qu’il a également atteint la finale à Hambourg et à Madrid (Dur Indoor) anciennement masters 1000.
Records égalés[modifier]
Il possède, avec Andre Agassi, le record de victoires en Masters Series sur Dur, avec 14 succès.
Avec ses quatre victoires aux Masters de Cincinnati (2005, 2007, 2009, 2010), il a égalé le record de Mats Wilander dans ce même tournoi.
Il a remporté 7 des 9 tournois Masters 1000, record partagé avec Andre Agassi. Ne lui manquent que Monte-Carlo et Rome.
Records approchés[modifier]
Nombre de victoires en Masters 1000 : 20, derrière Rafael Nadal qui en a gagné 21.
Nombre de victoires en Masters 1000 par an : 4 (record jusqu’en 2011, année où Novak Djokovic a gagné 5 Masters 1000).
Classements et points ATP[modifier]
Records battus[modifier]
Roger Federer a occupé sans interruption la place de numéro un mondial durant 237 semaines (du 2 février 2004 au 18 août 2008), ce qui est le record de semaines consécutives n°1. Il bat ainsi le record Jimmy Connors (160 semaines)18.
Federer est le premier joueur à finir dans le Top 2 pendant 8 années consécutives (2003-10).
Federer a été classé dans le Top 2 pendant 346 semaines consécutives (Du 17 novembre 2003 au 4 juillet 2010) ce qui est un record .
Il détient le record du nombre de points à la fin de l’année avec 8370 points fin 2006. Pour comparaison avec le système actuellement en vigueur, cela correspondrait à 15 745 pts19. C’est aussi le record sur 12 mois.
Il détient le record du nombre de point à la Race, avec 1674 point en fin d’année 2006. Ce classement n’existait que de 2000 à mars 2009.
Le 20 novembre 2006, il possèdait 3900 points d’avance sur le second au classement, ici Rafael Nadal, ce qui est un record. Avec le système de comptage actuel, l’écart aurait été de 7835 points.
Précisions[modifier]
Le système de classement ATP a évolué au fil des années, et le nombre de points attribués aux tournois majeurs également. Par exemple afin de récompenser davantage les vainqueurs de Grand Chelem, depuis l’année 2000 le vainqueur empoche 1000 points contre seulement 770 les années précédentes. Puis, proportionnellement au dédoublement des points des autres tournois, cette récompense a doublé en 2008 puisque le joueur empoche désormais 2000 points en cas de victoire20. À cet égard, la comparaison par rapport aux champions des années précédentes peut parfois s’avérer délicate.
Records approchés[modifier]
Il a terminé 5 fois l’année à la place de n°1 mondial (de 2004 à 2007 et en 2009). Il n’est qu’à une longueur du record de Pete Sampras qui a terminé 6 fois l’année à la première place du classement ATP (de 1993 à 1998).
Il a passé 285 semaines en tête du classement mondial. Le record absolu de semaines non-consécutives n°1 reste détenu par Pete Sampras avec 286 semaines18.
Tournois remportés[modifier]
Records battus[modifier]
Il est le joueur ayant remporté le plus de tournois sur gazon (11) après son succès à Wimbledon (le deuxième est Pete Sampras avec 10 succès sur gazon).
Avec 51 victoires, il détient le record du nombre de tournois ATP sur dur.
Avec 18 victoires, il détient le record du nombre de tournois ATP en dur indoor.
Il atteint la finale dans 94,1 % des tournois qu’il joue sur une même année (en 2006). Il surpasse de cette façon le record de John McEnroe, qui avait atteint la finale de 93,3 % des tournois qu’il avait joués en 1984.
Il est le seul joueur de l’histoire à gagner plus de 10 tournois trois années consécutives. En effet, il en remporte 11 en 2004 et 2005, et 12 en 2006. Sa série s’arrête en 2007, avec 8 tournois gagnés cette année-là.
Il est le joueur qui a remporté le plus de fois les tournois de Halle (5 fois), Dubaï (5 fois), Hambourg (4 fois), Bâle (5 fois), Cincinnati (4 fois, à égalité avec Mats Wilander), Indian Wells (4 fois), Doha (3 fois) et Bangkok (2 fois). Il est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté le tournoi de Bâle et le tournoi d’Indian Wells trois fois d’affilée.
Federer détient également le record de victoires dans les tournois majeurs (Tournois du Grand Chelem et Masters) : 22.
Federer détient le record de finales disputées dans les tournois majeurs (Tournois du Grand Chelem et Masters) : 30.
Records approchés[modifier]
Nombre de victoires en tournois outdoor sur le circuit Atp : 54 (après le tournoi de Madrid 2012). Le record appartient à Guillermo Vilas avec 56 victoires.
Au tournoi de Dubaï en 2007, Federer remporte son 7e tournoi consécutif depuis l’US Open de tennis 2006. Sa défaite face à Guillermo Cañas au Masters d’Indian Wells 2007 l’empêche d’égaler le record de Björn Borg et Ivan Lendl, qui avaient remporté 8 tournois d’affilée chacun5.
En 2006, Federer remporte 12 tournois dans l’année, ce qui est son meilleur résultat jusqu’à présent. Le record est détenu par Guillermo Vilas qui avait remporté 16 tournois en 1977 (à noter qu’à l’époque, les joueurs jouaient beaucoup plus de tournois qu’aujourd’hui).
Gains[modifier]
Records battus[modifier]
À la fin de l’année 2008, Federer devient le joueur le mieux payé de l’histoire du tennis avec un total de gains de 43 389 181 $ (69 223 311 $ au 18 mars 201221)22.
En 2007, Federer remporte au total un record de 10 130 620 $23, surpassant son propre record de 8 343 885 $ en 20062, année durant laquelle il avait dépassé le record de Pete Sampras, qui avait remporté 6 498 311 $ en 199724. Jamais un joueur de tennis n’avait remporté autant d’argent en une seule année (ce record n’a qu’une signification relative : la dotation des tournois évolue avec l’inflation et les comparaisons sont donc à prendre avec précaution). Ce record est néanmoins battu en 2010 par Rafael Nadal puis en 2011 par Novak Đoković.
Il est le seul joueur à avoir remporté plus de 6 millions de dollars quatre années consécutives (entre 2004 et 2007)25.
À l’US Open 2007, le fait qu’il remporte 2,4 millions de dollars en gagnant le tournoi lui permet de battre le record de gains en un seul tournoi. Cela est dû au fait qu’il ait gagné un million de dollars en bonus pour avoir remporté l’US Open Series et l’US Open consécutivement26.
reponse quizz
Autres
En 2010, il devient le premier joueur de l’histoire à remporter pour la sixième fois consécutive le prix Orange, qui récompense le joueur le plus sympathique du tournoi de Roland-Garros (2005-2006-2007-2008-2009-2010)2728.
Le lundi 18 février 2008, en dehors des courts, il remporte pour la quatrième fois consécutive le Laureus World Sports Awards pour son année 2007. Jamais un sportif n’avait gagné autant de fois ce prix29.
Federer n’a jamais perdu un match par abandon depuis qu’il est professionnel (cf 1998), soit environ 11 années consécutives ! Son seul match perdu sur abandon remonte en 1998, lors des quarts de finale d’un tournoi junior en Belgique, (Astrid Bowl de Loverval), contre le Danois Bob Borella durant lequel seul le premier set a été joué (perdu 6-4 par Federer). Il avait dans le même temps déclaré forfait pour la demi-finale en double qu’il devait jouer en compagnie d’Olivier Rochus30.
Le record de temps passé sans encaisser un 6-0 est détenu par Roger Federer, avec 9 ans et un jour, entre le 7 juin 1999 (défaite 6-3, 6-0 contre Byron Black au 1er tour du Queens) et le 8 juin 2008 (défaite 6-1, 6-3, 6-0 contre Rafael Nadal en finale de Internationaux de France de tennis). Durant ce laps de temps, il a lui-même infligé soixante 6-0 à ses adversaires, dont deux à Rafael Nadal.
Grâce à sa victoire contre Juan Mónaco lors du Masters de Paris-Bercy 2011, il devient le septième joueur à gagner 800 matches dans sa carrière.
Prizee
Records éloignés
Records approchés qui seront difficiles à conquérir avant la fin de sa carrière :
Plus de cinq victoires consécutives dans un même tournoi du Grand Chelem.
Meilleur ratio victoires/rencontres sur une saison : Roger Federer a signé 95 % de victoires en 2005 (81 victoires pour 4 défaites) ; battu par David Nalbandian dans le dernier match de l’année, il échoue à égaler le record de John McEnroe de 96,3 % de victoires en 1984 (82 victoires pour 3 défaites) et se retrouve à la troisième place derrière Jimmy Connors, qui avait remporté 95,5 % de victoires en 1974 (89 victoires pour 4 défaites).
Manquent à son palmarès
Sur les seize épreuves majeures du tennis (les quatre tournois du Grand Chelem, les neuf Masters 1000, le Masters, la Coupe Davis et les Jeux Olympiques), il n’en reste désormais plus que quatre que Roger Federer n’a pas remportées :
Les Masters 1000 de Monte-Carlo et Rome sont les seuls à lui échapper encore. Ainsi que l’actuel Shanghai (mais il a remporté le Madrid indoor, ancêtre (dans le positionnement du calendrier) du Masters de Shanghai.
Les Jeux olympiques en simple. Après ses échecs à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008, il reste une date à Federer : Londres 2012. Cependant, il a remporté l’or olympique en double avec son compatriote Stanislas Wawrinka à Pékin.
La Coupe Davis. Demi-finaliste en 2003, Federer a ensuite longtemps fait l’impasse lorsqu’il était n°1 mondial, préférant se consacrer aux tournois du Grand Chelem.




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Tag Cloud

%d bloggers like this: